MISS BELGIQUE 2015 -

Victoria Humblet, une ex-Miss Philippines Europe

Première dauphine de Miss Liège, Victoria Humblet a 21 ans, vient de Tilff (province de Liège) et est étudiante en business international à l’université de Maastricht aux Pays-Bas. Elle est l’une des trente finalistes à Miss Belgique 2015 dont l’élection se tient le 10 janvier à Plopsaland à La Panne et est diffusée sur AB3.

Depuis ses seize ans, Victoria Humblet arpente les podiums. En 2010, la belle Liégeoise participait à Futur Top Model, en 2012, en Allemagne, elle est devenue Miss Philippines-Europe. La jeune femme a en effet des origines philippines de part sa maman. «Ce titre m’a permis de participer au concours national aux Philippines. Je suis restée 20 jours sur place, c’était impressionnant: j’étais un peu comme une star avec un agent qui s’occupait de moi. On voyageait dans tout le pays, etc. C’était un peu dur car je n’avais pas le temps de dormir entre les répétitions, les actes de présence pour les sponsors, etc. Je n’ai pas terminé dans le Top 10 là-bas, peut-être parce que je ne parle pas la langue du pays. Ce fut toutefois une très bonne expérience qui m’a donné envie de participer à Miss Belgique», raconte Victoria.

Cette dernière participe aussi au concours pour l’expérience qu’il peut lui apporter pour sa carrière et dans sa vie en général. «Cette élection m’apprend à améliorer la façon dont je me présente, la façon dont je parle. Il me permet d’apprendre à gérer la pression, d’avoir de l’aisance, d’aller vers beaucoup de gens, de trouver des sponsors ou encore d’organiser des événements caritatifs notamment.»

«Si possible gagner»

La candidate de Tilff a terminé première dauphine de Miss Liège et a su obtenir une des trente places de finalistes à Miss Belgique. «Mon but est d’atteindre le Top 10 et puis si possible gagner…» sourit-elle. Pour elle, Miss Belgique est une personne qui est belle mais qui doit surtout être à la hauteur pour être l’image de son pays et représenter les sponsors. «Elle doit donc être professionnelle car elle a un rôle à tenir. Elle doit être cultivée, sociable, flexible et s’adapter aux situations qu’elle rencontre. Enfin, elle doit avoir du charisme et de la prestance. Il lui faut aussi savoir gérer les critiques et la pression.»

La prétendante au titre regrette toutefois que l’élection n’ait plus la même aura qu’avant. «C’est dommage car il mériterait d’être reboosté. Il faut revaloriser son image en montrant que ce ne sont pas seulement des jolies filles qui se baladent dans la rue…»

Étudiante en business international à l’université de Maastricht, la finaliste aimerait travailler pour l’Union européenne ou dans une multinationale. «Je rêverais aussi d’ouvrir ma propre chaîne d’hôtels», indique Victoria qui partira en Espagne dans le cadre du programme européen Erasmus.

La demoiselle se décrit comme quelqu’un d’ambitieuse, généreuse, toujours heureuse et mature. Par contre, elle se dit impatiente. Elle pratique le tennis, le basket, le fitness, la natation et elle court. Enfin, en dehors de ses études, elle tente de passer un maximum de temps avec sa famille et ses amis.

Pour soutenir Victoria Humblet, envoyer MB24 au 6665 (1€/SMS).