Coups de théâtre à Downton Abbey

La 3e saison de Downton Abbey dépeint en filigrane le déclin de l’aristocratie anglaise.

Club RTL diffuse à partir de jeudi la saison 3 des destins croisés de la famille Crawley et de ses domestiques. Sûrement la plus surprenante.

Effervescence à Downton Abbey: Lord Crawley qui n’avait aucun fils s’apprête à marier sa fille aînée à l’héritier du domaine, Matthew, après deux saisons de rebondissements de chaque côté des escaliers séparant Lord et Ladies de leurs domestiques.

Dans les cuisines, personne ne se doute un instant de la révélation qu’a faite Lesley Nicol, alias le bonhomme responsable des cuisines à Mrs Patemore, lors du Festival de Télévision de Monte-Carlo.

Lesley Nicol est, dans la vie,un piètre cuisinier

«Je ne sais pas cuisiner! Rien que d’imaginer devoir cuisiner un excellent repas pour vingt-cinq personnes, ça me donne envie de me jeter d’une falaise. Je serais incapable de faire son boulot mais j’adore le prétendre. J’aime faire comme si j’étais en charge et bonne dans ce que je fais».

Joanne Froggatt, qui joue Anna, ne se voit pas non plus en femme de chambre et en profite pour défendre l’interprète de Thomas, le sournois valet que tout le monde se plaît à détester: «On est tous très différents de nos personnages, certains plus que d’autres. Rob James-Collier par exemple est l’opposé de Thomas».

La série en costumes se passe dans l’Angleterre du début du XXe siècle. Ouverte au moment du naufrage du Titanic, sa deuxième salve se déroule durant la Première Guerre mondiale tandis que cette troisième saison a pour cadre l’année 1920. En filigrane, c’est le déclin de l’aristocratie anglaise et les grands événements mondiaux qui sont dépeints.

«Nous avons beaucoup de chance car depuis le premier jour nous avons un conseiller historique, Alistair Bruce, explique Lesley Nicol. Nous avions bien entendu tous lu des choses avant de commencer mais c’est un univers très différent et nous ne sommes pas des historiens. C’est très utile d’avoir Alistair, il connaît bien les comportements, l’étiquette et le fonctionnement des choses, remises dans le contexte de l’époque».

«Les femmes ne croisaientpas leurs jambes à l’époque»

«Alistair me disait toujours de ne pas croiser mes jambes!, surenchérit Joanne Froggatt. On ne croisait pas les jambes quand on était une femme car les jupes étaient longues. Quand elles se sont raccourcies alors nous avons pu croiser les jambes. Je suis constamment surprise de voir à quel point les choses ont changé depuis cette époque. C’est un bon moyen de se rappeler en permanence qu’on vient de loin et à quel point nous sommes privilégiées d’avoir le droit de vote et toutes ces choses pour lesquelles les femmes n’avaient pas leur mot à dire.»

Alors que Sybil, la benjamine des Crawley, avait milité avec les suffragettes en saison 2, c’est Lady Edith qui s’apprête à s’émanciper dans les épisodes à venir.

Club RTL, ce jeudi, 20.25