LIÈGE -

Grève nationale : incidents à l’université de Liège sur le campus du Sart-Tilman

Grève nationale : incidents à l’université de Liège sur le campus du Sart-Tilman

(photo d’illustration) BELGA

L’ULg ne compte pas porter plainte, mais n’exclut pas que certains membres du personnel présents sur les lieux le fassent. Des incidents ont eu lieu sur le campus de l’université de Liège au Sart-Tilman, en marge de la grève nationale.

Des incidents ont eu lieu sur le campus de l’université de Liège au Sart-Tilman, en marge de la grève nationale. Une trentaine de grévistes auraient pénétré dans le bâtiment de sciences appliquées et provoqué quelques dégâts matériels.

Le campus et le parc scientifique du Sart-Tilman étaient en partie bloqués lundi par différents piquets installés aux principaux ronds-points y donnant accès. Des incidents ont éclaté en fin de matinée aux abords de l’un d’entre eux, qui se trouvait près du bâtiment B52 de sciences appliquées.

Selon l’ULg, une trentaine de grévistes (dont certains auraient été cagoulés) ont pénétré dans la faculté pour réclamer que le personnel présent quitte les lieux. Il y aurait eu des insultes, des extincteurs vidés dans les locaux et des pneus de voitures endommagés (la police ne sait pas s’ils ont été crevés ou dégonflés). Par mesure de précaution, les responsables de l’université ont demandé au personnel de quitter les lieux.

L’ULg n’a pas encore pu chiffrer l’ampleur des dégâts, mais la poudre des extincteurs risque d’avoir endommagé du matériel informatique. Certains membres du personnel ont été choqués.

La police est intervenue en début d’après-midi mais les grévistes à l’origine de ces échauffourées étaient apparemment déjà repartis en car.

L’ULg ne compte pas porter plainte, mais n’exclut pas que certains membres du personnel présents sur les lieux le fassent.