-

Pour la FEB, la grève nationale a eu lieu principalement dans les services publics

Pour la FEB, la grève nationale a eu lieu principalement dans les services publics

Selon la FEB, la grève a eu lieu principalement dans les services publics dont celui des transports en commun. BELGA

D’après la fédération des entreprises de Belgique (FEB), seule une petite minorité de travailleurs du secteur privé a pris part au mouvement de grève nationale ce lundi 15 décembre.

+ Tout savoir sur la grève de ce lundi

La FEB a réalisé une enquête de réalisée ce lundi auprès de ses membres. Il en ressort, selon elle, que la grève a eu lieu principalement dans les services publics (transports, lamaneurs, administrations, ...).

Dans les PME, «ils n’étaient pas 10% à se croiser les bras, peut-être même pas 5%», annonce de son côté l’UCM, organisation représentative des indépendants et PME francophones, qui ne dispose toutefois pas encore de chiffres exacts.

«Ce sont essentiellement de grandes entreprises industrielles et de grandes centrales industrielles et de services qui ont été touchées, souvent là où quelques grévistes peuvent bloquer l’accès et paralyser l’activité», ajoute la FEB. «A notre connaissance, on n’a pas signalé d’actes de vandalisme.»

La fédération regrette les «dommages importants» engendrés sur l’économie «par une minorité» de personnes et chiffre le coût total de toutes les grèves des dernières semaines à plusieurs centaines de millions d’euros.

Voka: effectifs complets dans 77% de société

La FEB pointe quelques facteurs macroéconomiques «favorables à une relance progressive», comme les prix pétroliers et les taux de change actuels. «J’appelle les syndicats à ne pas miner durablement ce mélange précaire de conditions économiques favorables par des grèves. En fin de compte, cela ne fait que mettre en péril l’emploi des travailleurs belges. Par ailleurs, il serait positif qu’employeurs et travailleurs remettent au gouvernement une proposition commune concernant le contenu de l’enveloppe bien-être (1 milliard d’euros pour 2015-2016) afin que les allocataires les plus défavorisés sachent rapidement à quoi s’en tenir, tout comme les travailleurs touchant les revenus les plus bas. La FEB est prête pour une telle démarche commune», conclut le patron de la FEB, Pieter Timmermans.

L’UCM ne dispose pas de chiffres précis, mais estime néanmoins que «les indépendants ont travaillé, tout comme la quasi-totalité du personnel des PME, du moins partout où c’était possible».

Du côté de la Flandre et de Bruxelles, le réseau d’entreprises flamand (Voka) a estimé que l’entièreté des employés a travaillé dans 77% de sociétés, selon une enquête menée auprès de 1.400 établissements. Quelque 7 entreprises sur 10 étaient également accessibles. Près de 20% de sociétés ont fait part de difficultés d’accès à leur zoning industriel. Des piquets de grève ont été placés auprès de 4% des entreprises.