-

La circulation des TEC pratiquement à l’arrêt

La circulation des TEC pratiquement à l’arrêt

- BELGA

Presqu’aucun véhicule ne circule depuis ce lundi matin sur le réseau des TEC, a indiqué la société wallonne de transports en commun, à l’occasion de la journée de grève nationale initiée par le front commun syndical.

+ Tout savoir sur la grève de ce 15 décembre

La circulation des TECest pratiquement à l’arrête partout, «à l’exception de Namur-Luxembourg, où quelques services sont encore assurés», a fait savoir la porte-parole de la société de transports en commun, Alice Thonnart.

Seuls 15% des bus sont assurés pour la zone Namur-Luxembourg, a précisé à la mi-journée Nora Sli, porte-parole des Tec Namur-Luxembourg. Dimanche soir, le réseau espérait pouvoir compter sur 50% de ses bus mais, en réalité, bien moins ont roulé en raison des piquets de grève.

Plusieurs dépôts de la zone sont en effet bloqués, dont ceux de Salzinnes, Bauce, Onoz, Mehaigne et Fooz.

«Namur est la plus touchée puisque nous avons exactement 9,6% de bus assurés et 25% pour la province de Luxembourg», a complété la porte-parole. Certains bus circulent en zone urbaine mais leur fréquence est très aléatoire. Il sont encore moins nombreux dans les zones rurales, où leur fréquence est déjà plus réduite en temps normal.

«On ne peut évidemment pas dire aux usagers d’attendre qu’un bus arrive, donc la meilleure solution est de trouver une alternative de transport aujourd’hui», conclut Nora Sli, qui assure qu’un retour complet à la normale est prévu dès mardi matin.