GRÈVE NATIONALE -

Grève nationale : les transports en commun bloqués, quels usagers seront indemnisés ?

Grève nationale : les transports en commun bloqués, quels usagers seront indemnisés ?

Tous les usagers des transports en commun ne recevront pas d’indemnisation ou de compensation. Reporters / QUINET

Les sociétés de transport en commun Stib, SNCB et De Lijn sont entièrement à l’arrêt en cette journée de grève nationale. Quels usagers seront indemnisés?

+ LIRE AUSSI| Grève nationale du 15 décembre: tout ce qu’il faut savoir (Direct)

Les sociétés de transport en commun Stib, SNCB et De Lijn sont entièrement à l’arrêt en cette journée de grève nationale. Il en est de même du côté des Tec, à l’exception de quelques services de Namur-Luxembourg.

Les voyageurs ne recevront toutefois pas de compensation auprès de la Stib, ni de De Lijn. La grève n’a pas été lancée par la Stib et était prévue depuis longtemps, a justifié le porte-parole de la société bruxelloise de transports en commun, An Van Hamme. Du côté de De Lijn, on explique que la grève «se trouve au-delà de nos responsabilités.»

Les abonnés au Tec recevront une compensation financière. Ils doivent, pour cela, préalablement remplir une attestation disponible sur le site du service wallon de transports en commun.

Les passagers de la SNCB se verront quant à eux indemnisés à certaines conditions, mais ils doivent en faire eux-mêmes la demande. Les voyageurs recevront une compensation si leur train a été retardé d’au moins une heure. Les personnes qui ont acheté un ticket après l’annonce du mouvement de grève ne seront pas indemnisées.

Les personnes voyageant avec Thalys ou Eurostar ont la possibilité de se faire rembourser ou de déplacer leur réservation, sans coût supplémentaire. Certains passagers d’Eurostar peuvent également prendre le départ à Lille.

Les passagers de Brussels Airlines dont le vol a été annulé ont également le choix entre des vols alternatifs ou un remboursement du billet d’avion.

«Les voyageurs ont la possibilité de le faire gratuitement depuis le 20 novembre, et ce pour les deux grèves du 8 et du 15 décembre», selon la porte-parole de la compagnie, Kim Daenen.