LIÈGE -

Grève nationale : « Il n’y a jamais eu de grève aussi forte » selon Marie-Hélène Ska

Grève nationale : « Il n’y a jamais eu de grève aussi forte » selon Marie-Hélène Ska

Marie-Hélène Ska, secr. gén. CSC au zoning Plenesses. eda

Après s’être rendue dans un hôpital à Montigny-le-Tilleul et avoir rendu visite aux grévistes dans le zoning de Charleroi, la secrétaire générale de la CSC s’est rendue à Liège, sur un piquet de grève installé devant l’école Sainte-Véronique.

+ Grève nationale du 15 décembre: tout ce qu'il faut savoir
+ Des piquets déjà bien organisés en région liégeoise
+ Les zonings des Plenesses, de Petit-Rechain et d’Eupen bloqués depuis 4h

«Le mouvement d’aujourd’hui est une réussite», commente-t-elle. «Partout où je me rends, je vois une grande détermination. Mais j’observe aussi une frustration croissante: les délégués et les travailleurs ont l’impression de ne pas être entendus. Il est grand temps que cela change.»

Marie-Hélène Ska souligne que les grévistes veulent une plus juste répartition des revenus.

«J’espère que les responsables politiques donneront des signaux d’inflexion», poursuit-elle. «Signaux que nous ne percevons toujours pas, même si l’idée qu’il faut générer des rentrées nouvelles progresse petit à petit. Mais on ne veut pas du symbolique. On veut relancer l’économie, et donner des signaux positifs pour les jeunes, qui sont trop souvent sans emploi.»

Aux patrons, la secrétaire fédérale de la CSC demande d’arrêter leur dogmatisme et de ne pas seulement parler de concertation sociale, mais de la mettre en œuvre. Elle réclame que le gouvernement fédéral cesse de «répéter que l’accord de gouvernement est une bible mais prenne en compte la réalité des travailleurs».

«Il n’y a jamais eu de grève aussi forte, en front commun, du nord au sud et de l’est à l’ouest. Une grève qui n’est pas corporatiste, mais qui est un signal fort», a-t-elle conclu, avant de se rendre à Eupen puis de revenir à Bruxelles plus tard dans la journée.


Nos dernières videos