Les enfants dans la grève

BELGA

Dans les écoles, les examens de ce lundi ont été suspendus. Et des garderies sont organisées si le personnel n’est pas en nombre pour donner cours.

De ce côté, pas de surprise.

Dans les crèches, c’est du cas par cas. À l’ONE, on rappelle que chaque établissement est autonome. « Nous n’intervenons pas. Nous ne sommes pas les employeurs du personnel des crèches, nous sommes un pouvoir subsidiant », rappelle Marie-Paule Berhin, directrice du département accueil à l’ONE. «Ce sera du cas par cas. La seule chose que nous avons demandée, c’est que les parents soient informés de la situation, naturellement. »

Si aucune information n’a été communiquée, les parents seront quand même bien inspirés de confirmer que l’accueil de leur enfant est bien organisé ce lundi.

Bon à savoir: les écoles de devoirs dépendant de la Fédération francophone des écoles de devoirs (16 000 enfants accueillis chaque jour) fermeront leurs portes ce 15 décembre. En effet, la Fédération « proteste contre l’augmentation de l’âge de la pension à 67 ans, le saut d’index en 2015, les coupes budgétaires faites dans la culture au niveau fédéral, les mesures d’économies qui touchent particulièrement le secteur non-marchand ». Et, cerise sur le gâteau, les décisions du fédéral «ne respectent pas les valeurs prônées par le secteur », à savoir «la lutte contre les inégalités, contre l’exclusion sociale et la précarité ».

Nos dernières videos