BELGIQUE -

Grève: Jetairfly et Thomas Cook dévient leurs vols vers l’étranger

Grève: Jetairfly et Thomas Cook dévient leurs vols vers l’étranger

Jetairfly a dû trouver une solution pour 31 vols. Belga

Les compagnies aériennes Jetairfly et Thomas Cook ont pris leurs précautions en prévision de la grève nationale de lundi. Elles ont toutes les deux décidé de dévier leurs vols vers des aéroports étrangers, annoncent-elles vendredi. Aucun vol ne sera annulé.

Jetairfly a dû trouver une solution pour 31 vols. Lundi passé, l’aéroport d’Ostende avait accueilli un certain nombre d’avions de la compagnie. Pour ce lundi, les aéroports de Lille, Maastricht et Schipol (Amsterdam) serviront de bases de repli. Ce dernier sera employé pour les vols long courrier. Jetairfly opérera des navettes pour amener et rechercher ses clients.

«Cela implique un gros coût supplémentaire, et crée une situation logistique difficile. De plus, cela génère des inconvénients importants pour nos clients», explique Hans Vanhaelemeesch, directeur de la communication de Jetair et Jetairfly.

Thomas Cook a également dû se creuser les méninges pour opérer ses vols. La compagnie utilisera aussi l’aéroport lillois. Deux avions y atterriront dimanche avant d’en décoller lundi vers une nouvelle destination. «Nous sommes une petite entreprise, ce qui implique une grande flexibilité. Nous transposons dès lors toutes les opérations vers la France pour une journée. C’est un cas de force majeure», commente le porte-parole de la société, Koen van den Bosch.