Grève du 15 décembre: grosse mobilisation en province de Namur

Très grande mobilisation en province de Namur à l’occasion de la grève nationale de ce 15 décembre. Zonings bloqués, transports en commun paralysés, centres-villes déserts, écoles sensibilisées, hôpitaux aux ralentis,... Revivez notre direct.

+ LIRE AUSSI: Grève nationale du 15 décembre: tout ce qu'il faut savoir

+ LIRE AUSSI: Grève nationale dans le namurois : "on a du café, des croissants, l'ambiance est bonne" (vidéo)

+ TELECHARGEZ VOTRE JOURNAL ICI

En bref:

 

Trafic: ce matin, quelques barrages filtrants ont été installés à différents carrefours de la province. Que ce soit sur la N5 de Couvin, la N4 au rond-point Quinaux ou encore sur la N90 au rond-point des Ours à Andenne, les grévistes ont investi plusieurs points clé. Cependant, l’ensemble du réseau routier est resté accessible, voir souvent désert. Les principaux blocages se trouvaient aux entrées des Zonings industriels ou commerciaux.

Transports en commun: que ce soit sur le plan national ou international, la SNCB a été à l’arrêt provoquant une paralysie totale du réseau ferroviaire. Il ne fallait pas comptez sur les trains aujourd’hui. Le réseau TEC a été fortement perturbé également. Si certaines zones de la province étaient à l’arrêt complet, il n’était pas impossible de voir quelques bus circuler dans d’autres. Hier, on nous annonçait que près de 50% des lignes seraient encore desservies.

Zonings: la plupart des zonings ont été bloqués: Rhisnes, Créalys, Seilles, Malonne et Naninne. Les zonings commerciaux de Jemeppe-sur-Sambre, Andenne, Couvin, Mettet, Philippeville, et Florennes étaient ou allaient être fermés.

Si des barrages ont été installés aux entrées des Zonings, tout n’a pas été paralysé à Créalys et Fernelmont notamment. Si les syndicats permettent le passage des automobilistes après quelques minutes de patience, ils admettent également que les autres entrées de la zone restent accessibles. La plupart des blocages sont désormais levés.

Commerces et services publics: la police, les prisons de la province (Namur, Andenne et Dinant) et les hôpitaux publics et privés étaient en service minimum, soit en service du dimanche. Le mouvement était bien suivi dans les services publics comme les communes, les services de la province, et les entreprises comme Electrabel ou Orès. Le courrier ne sera pas distribué ce matin, BPost est en grève! Plusieurs commerces ont fermé leurs portes volontairement ce lundi. Cependant, d’autres commerçant ont été contraints de fermer leur porte par des cortèges de manifestants (Namur, Couvin,...).

Revivez notre direct:

 


Nos dernières videos