Anderlecht: le syndrome de la dernière minute frappe encore

Anderlecht: le syndrome de la dernière minute frappe encore

Belga

Comme au stade Jan Breydel, les Mauves n’ont pas su conserver leur avantage. Leur bilan au parc Astrid devient famélique.Anderlecht2FC Bruges2

Assistance: 19 500.

Arbitre: M. Verbist.

Cartes jaunes: Defour, Mbemba, Vormer, Gedoz, Mitrovic, Refaelov.

Buts: Vazquez (0-1, 26e), Praet (1-1, 33e), Deschacht (2-1, 55e), Vazquez (2-2, 88e).

ANDERLECHT: Proto; Vanden Borre, Mbemba, Deschacht, Acheampong; Najar (78e Kawaya), Tielemans, Defour (56e Kljestan), Conte; Praet, Mitrovic.

FC BRUGES: Ryan; De fauw, Duarte, Mechele, De Bock; Vormer (83e Storm), Vazquez, Simons; Refaelov, De Sutter (75e Castillo), Izquierdo (59e Gedoz).

Au Lierse, au Galatasaray, contre Arsenal et hier contre le Club: l’histoire des buts encaissés en toute fin de partie se répète. Et Besnik Hasi en avait lourd sur la patate: «Dans les dix dernières minutes, on donne un penalty et une faute inutile le long de la ligne, comme sur le premier but brugeois d’ailleurs, pestait l’entraîneur du Sporting. Qu’on soit jeune ou pas, on ne peut pas reproduire deux fois la même erreur (NDLR: les deux coups francs brugeois qui ont fait mouche ont été provoqués par Mbemba… venu boucher un trou). Et en plus on encaisse au total sur quatre phases arrêtées face au même adversaire. On était prévenu!» Jorgensen et Engels avaient achevé le travail de Vazquez, à l’aller.

Les Bruxellois avaient eu la chance de passer la première période sans trop d’encombres («Praet n’est entré dans son match qu’à partir de son but, nous n’arrivions pas à imposer notre rythme face à ce Bruges bien en place»). Ils eurent aussi la chance de prendre l’avantage sur, chose rare, un corner, converti à l’arrache par Deschacht. «Kawaya a eu l’occasion de tuer le match», poursuivait Hasi. «S’il l’avait fait la partie était pliée», complétait MPH. Les deux hommes affichant un respect de bon aloi au moment d’analyser leur rencontre.

Mais au final, Bruges est payé de son opiniâtreté (l’histoire oubliera que les deux coups francs de Vazquez ont été aidés par de jolis concours de circonstances), en conservant sa première place au classement. Les Mauves, eux, peuvent se poser des questions. Ça leur fait quatre matches d’affilée sans gagner à domicile en championnat. Réalité aussi dure que leur maigre bilan de 60,8% des points en 17 matches. La qualification européenne ne doit pas tout faire oublier. Hasi, qui voulait «redevenir leader» dès hier, insistera pour que janvier lui offre des solutions de rechange en défense.

Pro League

Classement
# MJ V D N B P
1 FC Bruges 27 20 4 3 58/18 63
2 Antwerp 29 14 9 6 44/38 48
3 KRC Genk 29 13 9 7 54/41 46
4 Ostende 29 13 9 7 45/36 46
5 Anderlecht 29 11 6 12 39/30 45
6 Zulte-Waregem 29 13 12 4 46/50 43
7 OH Louvain 29 12 10 7 46/46 43
8 Beerschot 29 12 12 5 52/55 41
9 FC Malines 29 11 11 7 42/46 40
10 Standard 29 10 9 10 41/37 40
11 Charleroi 28 11 11 6 41/38 39
12 La Gantoise 28 10 11 7 41/34 37
13 Courtrai 29 10 13 6 36/42 36
14 Eupen 29 8 9 12 35/44 36
15 St-Trond 29 8 14 7 35/44 31
16 Cercle Bruges 29 9 18 2 34/46 29
17 Mouscron 29 6 14 9 26/45 27
18 Waasland-B. 29 6 16 7 34/59 25