SENEGAL

Sommet de la Francophonie: une Canadienne désignée secrétaire générale

Sommet de la Francophonie: une Canadienne désignée secrétaire générale

Michaëlle Jean succède à l’ancien président sénégalais Abdou Diouf. AFP

L’ancienne gouverneure générale du Canada Michaëlle Jean a été désignée ce dimanche comme troisième secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

La Canadienne succède à l’ancien président sénégalais Abdou Diouf, 79 ans, a-t-on appris de source sûre lors du 15ème sommet de la Francophonie qui se tenait ce week-end à Dakar.

En échange, le secrétaire général de l’OIF sera un Africain - il était jusqu’ici Canadien. D’origine haïtienne, Michaëlle Jean est âgée de 57 ans. Alors que les tractations semblaient patiner dimanche et que la possibilité d’un vote secret était évoquée, elle devient la première femme et la première personne non-africaine à être désignée pour le poste de secrétaire général de l’OIF. Le poste, créé en 1997, a vu se succéder l’Egyptien Boutros Boutros-Ghali, ancien secrétaire général de l’ONU, et Abdou Diouf.

Demotte ravi

Le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Rudy Demotte, s'est réjoui dimanche de l'élection de la Canadienne Michaëlle Jean au poste de Secrétaire générale de la Francophonie. D'origine haïtienne, Mme Jean est la première femme et première personnalité non africaine à ce poste.

« Madame Jean défendait une vision moderne de la Francophonie avec pour axes forts, la diversité culturelle, la stratégie économique en lien avec la culture, la solidarité et l'égalité des chances. Ses fonctions au sein de l'Unesco et comme gouverneure du Canada contribuent à sa parfaite connaissance du terrain africain », souligne M. Demotte dans un communiqué.

Pour le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles, la désignation d'une femme symbolisant la synthèse du Nord et du Sud « est un message positif pour l'avenir de la Francophonie. »

M. Demotte annonce par ailleurs que la Fédération Wallonie-Bruxelles prendra contact avec la nouvelle Secrétaire générale, dès sa mise en place, « et ce afin de définir les modalités visant à renforcer le poids de la Fédération eu égard à son statut de troisième contributeur. »

Le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles salue enfin « l'héritage inestimable » laissé par le Secrétaire général sortant de la Francophonie, Abdou Diouf, tout en félicitant Madagascar, qui a été désigné pour organiser le XVIe Sommet de 2016.