Chambre du conseil Verviers - Huit personnes renvoyées devant le tribunal correctionnel dans le dossier Fares

La chambre du conseil de Verviers a ordonné vendredi le renvoi devant le tribunal correctionnel de huit personnes du chef de coups et blessures, port d'armes prohibées ou encore menaces de mort, dans le dossier "Ilias Fares", du nom de ce Hervien de 27 ans mortellement poignardé dans la nuit du 10 février 2013.

La chambre du conseil a estimé qu'il fallait dissocier les faits reprochés à Mokhtar Z., un Bruxellois de 25 ans, considéré comme seul responsable, selon l'instruction du dossier, des coups de couteau mortels portés à Ilias Fares.

Le 10 février 2013, une altercation est survenue au centre de Verviers entre un Carolo de 38 ans et le frère de la victime (25 ans), considéré comme l'instigateur des faits. Un Verviétois de 25 ans et un Disonais de 29 ans, seuls prévenus qui ne seront pas renvoyés devant le tribunal correctionnel, étaient intervenus pour séparer les belligérants.

Les amis du Carolo, originaires de la région liégeoise et âgés entre 25 et 35 ans, s'étaient ensuite mêlés à la bagarre avec des couteaux ou des bouteilles. Une violente échauffourée s'en était suivie entre les différents protagonistes, certains n'hésitant pas à utiliser leurs armes voire des pavés ou un véhicule.

Dans la bagarre, Ilias Fares avait reçu plusieurs coups de couteau qui se sont avérés mortels. D'autres prévenus avaient également été blessés à l'arme blanche. Au total, douze personnes avaient été concernées par cette altercation.

Les amis du présumé meurtrier sont tous renvoyés devant le tribunal correctionnel de même que le frère de la victime ainsi que deux verviétois de 27 et 28 ans.

Par ailleurs, la chambre du conseil a considéré que les devoirs complémentaires sollicités par la partie civile, à savoir une chronologie de la bagarre sur une bande synchronisée, ne devaient pas être ordonnés "car ils ne sont pas nécessaires à la manifestation de la vérité".

La chambre du conseil souligne qu'une demande similaire a été formulée il y a cinq mois à un service spécialisé de la police fédérale mais que cette dernière n'a pu y parvenir en raison d'un problème de conversion des formats d'image.

Le procès se tiendra dans le courant de l'année 2015.

# Belga context View full context on [BelgaBox]