TC Dinant - Peine de travail de 80 heures pour avoir foncé sur sa mère en voiture à Houyet

Le tribunal correctionnel de Dinant a condamné jeudi une quinquagénaire poursuivie pour menaces par gestes et bris de clôture à 80 heures de peine de travail, ou trois mois d'emprisonnement en cas de non-exécution de la peine. Cette Beaurinoise née en 1958 avait fait mine de renverser sa mère, alors âgée de 74 ans, le 5 août 2013 à Mesnil-Saint-Blaise (Houyet). Elle devra aussi payer 250 euros à titre définitif à la victime qui dit avoir été touchée par la voiture, au lieu des 1.000 euros réclamés par la partie civile.

La prévenue avait voulu en découdre avec ses deux parents séparés quant à la mauvaise entente familiale, avait indiqué l'avocate des parties civiles le 30 octobre dernier. "Elle avait également besoin d'argent. Chacun de ses parents a refusé, ce qui a provoqué de la frustration chez elle."

Après un échange d'insultes, la fille est revenue au domicile de sa mère, absente, et a jeté des galets dans les vitres de la maison. Au retour de la septuagénaire, quelques heures plus tard, la prévenue a foncé sur sa mère qui a juste eu le temps de sauter sur le côté pour éviter la collision.

"Il n'y a plus de relation avec ma mère depuis longtemps. C'est une longue histoire. Ce n'est pas la chose la plus intelligente que j'ai faite", avait simplement déclaré la prévenue.

Le ministère public, qui n'avait pas retenu la tentative de meurtre faute de preuve, avait requis une peine de travail, ou trois ans de prison avec sursis, lors de son réquisitoire.

# Belga context ## Related article(s) [TC Dinant - Peine de travail requise contr...]

View full context on [BelgaBox]