-

Près de 150 manifestants contre le projet immobilier sur le campus de La Plaine

Près de 150 manifestants contre le projet immobilier sur le campus de La Plaine

- Belga

Quelque 150 personnes ont à nouveau manifesté ce samedi après-midi contre les projets immobiliers du promoteur Immobel sur le campus de La Plaine (ULB), à Ixelles.

Depuis jeudi, la première phase des travaux, qui visent à construire un ensemble immobilier de standing, a débuté, malgré une importante mobilisation contre le projet.

Les opposants au projet d’Universalis Park, fédérés au sein du comité «Sauver La Plaine», estiment que La Plaine est un important espace vert dans Bruxelles, avec une flore et une faune à préserver. Ils regrettent que le projet d’Immobel prévoie le déboisement de la partie de terrain affichant justement la plus haute valeur biologique.

Les opposants ont tenté d’empêcher le démarrage de cette première phase de travaux, notamment en formant une chaîne humaine, mais le promoteur a obtenu, devant la justice, l’imposition d’astreintes de 100 euros aux personnes dont la présence serait constatée sur le chantier. «Une procédure en annulation suit entre-temps sont cours devant le conseil d’Etat mais tous les arbres seront bien sûr abattus avant qu’un arrêt ne soit rendu», déplore Julie Distexhe, du comité «Sauver La Plaine».

Les opposants au projet espèrent que les administrations communales d’Ixelles et Etterbeek et la Région de Bruxelles-Capitale n’accorderont pas les permis nécessaires aux phases ultérieures du projet immobilier. «Jusqu’à présent, nous n’avons pas l’impression d’être beaucoup entendus mais nous n’abandonnons pas le combat», conclut le Comité.