-

Agression aux Wallos: marche contre la violence gratuite à Namur

Agression aux Wallos: marche contre la violence gratuite à Namur

Le jeune homme avait été dans le coma durant un mois et demi. EdA

Un peu plus de deux mois après la violente agression aux Fêtes de Wallonie à Namur, une quarantaine de personnes ont participé ce samedi dans les rues de la capitale wallonne à une marche silencieuse contre la violence gratuite.

La marche se voulait silencieuse même si les participants, pour la plupart des proches de la victime, avaient envie de crier leur colère et leur incompréhension face à la violence gratuite.

Pour rappel, la nuit du 20 au 21 septembre dernier, aux fêtes de Wallonie, Gaëtan S. avait été pris à partie par plusieurs individus près d’un café situé derrière la place Saint-Aubain à Namur. Il avait été massacré pour un motif futile, les esprits s’étant échauffés en raison de l’alcool.

Deux personnes, âgées de 25 et 29 ans, avaient été placées sous mandat d’arrêt pour coups et blessures volontaires et sont actuellement en détention préventive. La famille n’a pas d’information sur l’enquête.

La victime avait notamment souffert d’une fracture du crâne et ses jours étaient en danger quand il était arrivé à l’hôpital. Le 8 novembre dernier, Gaëtan S. s’était réveillé après plus d’un mois et demi de coma. Sa rééducation sera longue et il a besoin de beaucoup de repos, selon sa famille.

Ses proches déplorent de devoir déployer une telle énergie pour une violence gratuite qui ne devrait pas exister. Ils regrettent que quelqu’un qui part faire la fête se retrouve ainsi à l’hôpital.

Les participants ont clôturé leur marche place Saint-Aubain vers 11h00.