FOOTBALL -

20.000 manifestants réclament la démission de Davor Suker, accusé de corruption

20.000 manifestants réclament la démission de Davor Suker, accusé de corruption

L’ex-légende du foot croate Davor Suker, ici avec Andreï Shevchenko avant l’Euro 2012, est dans le viseur de certains supporters. Reporters / DPA

Près de 20.000 supporters du Hajduk Split, une des formations phares du football croate, ont manifesté ce samedi à Split pour réclamer la démission des dirigeants de la Fédération nationale de football (HNS). Ils les ont accusés notamment de «corruption».

«Nous réclamons la démission des dirigeants du football croate, et notamment de Zdravko Mamic et de Davor Suker», à savoir le directeur exécutif du Dinamo Zagreb et premier vice-président de la HNS, et son président, a lancé à la foule Stipe Lekic, le leader de Torcida, le groupe officiel des supporteurs du Hajduk. Suker (ex-Real Madrid et Arsenal) est l’ancien buteur emblématique de la sélection croate qui avait atteint les demi-finales de la Coupe du monde 1998 en France.

«Liberté pour les supporters!», pouvait-on lire sur les pancartes portées par des participants, vêtus aux couleurs de leur club, rouge et bleu.

Cette manifestation intervient une semaine après le refus des joueurs du Hajduk de disputer un match de championnat contre le Dinamo Zagreb, par solidarité avec des supporters violents interdits de stade dans la capitale croate.

Une instance disciplinaire de la HNS a ensuite décidé d’accorder au Dinamo Zagreb la victoire sur tapis vert (3-0). Le Hadjuk devra aussi disputer à huis clos un match de championnat samedi.

«Pour un football croate propre»

Les supporters, réunis sur la Splitska Riva, célèbre promenade face à la mer Adriatique, ont allumé des dizaines de torches et chanté à la gloire de leur club.

«On leur dit: ça suffit! C’est la lutte pour le grand Hajduk et pour un football croate propre», a dit Bojan Islamovic, un des supporters.

Les manifestants reprochent à la HNS notamment de favoriser leur rival le Dinamo Zagreb, seize fois champion de Croatie - dont les neuf dernières saisons -, en 23 éditions du championnat depuis la proclamation par la Croatie de son indépendance en 1991.

«C’est un mouvement contre l’injustice et contre la corruption», a déclaré un sociologue et fervent supporteur du Hajduk, Benjamin Terasovic.

Le football croate est constamment marqué par des scandales, des accusations de corruption et la violence de certains supporteurs.