article abonné offert

« C’était vraiment très mauvais »

« C’était vraiment très mauvais »

EdA - Christophe Béka

Quentin Becker se souviendra longtemps de ses débuts officiels avec les «Merles»: «C’est délicat, reconnaissait-il ayant aussi écopé d’un carton jaune, avant la première exclusion meutoise nous étions en infériorité numérique au milieu et ce n’était pas facile à gérer.