Déluge dans le Var : quatre morts

Le corps d’un homme d’une cinquantaine d’années a été retrouvé dans un ruisseau. AFP

De violents orages dans la nuit de jeudi à vendredi ont provoqué de brusques inondations dans le Var. On déplore quatre morts et deux disparus en 24 h.

Quatre personnes sont mortes et deux portées disparues dans le sud-est de la France en raison de violents orages dans la nuit de jeudi à vendredi ayant provoqué de brusques inondations.

Le corps d’un homme d’une cinquantaine d’années a été retrouvé dans un ruisseau, non loin de sa voiture, dans le département du Var.

«Apparemment, il a tenté de traverser un gué et sa voiture a été emportée par les eaux», a déclaré à l’AFP Raymond Cazaubon, maire de la commune de La Môle où le corps a été retrouvé.

Le ministre français de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, avait fait état de trois morts et trois disparus, dans un précédent bilan.

Les trois autres victimes sont des femmes, dont une mère de famille de 42 ans, emportée par les eaux avec sa fillette de huit ans, alors qu’elle tentait de sortir de son véhicule, selon un témoin. La petite fille était toujours recherchée hier, ainsi qu’un homme qui aurait été emporté jeudi soir par les eaux alors qu’il circulait à pied, selon un témoin.

500 pompiers, 150 gendarmes

Quelque 500 pompiers et 150 gendarmes ont été mobilisés et sont intervenus depuis jeudi, essentiellement entre La Londe-des-Maures et Grimaud, commune située près du golfe de Saint-Tropez.

Entre 16 heures et 20 heures jeudi, 24 hélitreuillages et 68 interventions terrestres ont eu lieu sur le secteur de Grimaud et 18 hélitreuillages à La Londe au même moment.

Au total, une soixantaine d’hélitreuillages ont été réalisés.

Dans le département du Var, 185 enfants ont été hébergés dans les écoles où ils ont passé la nuit, n’ayant pu rejoindre leur domicile.

En milieu de journée, vendredi, les fortes pluies, accompagnées d’orages et de rafales de vent, se déplaçaient vers le Sud-Ouest.

La dernière alerte météorologique importante en France remonte à la mi-novembre: cinq personnes circulant en voiture avaient alors péri dans des accidents provoqués par les intempéries.