NIGERIA Au moins 120 personnes ont été tuées et 270 blessées vendredi dans un attentat à la grande mosquée de Kano, dirigée par l’un des plus hauts dignitaires musulmans du Nigeria, qui avait appelé à prendre les armes contre les islamistes de Boko Haram.

Un double attentat-suicide, suivi de tirs d’hommes armés: l’attaque d’une extrême violence commise dans la principale ville du nord du pays a visé la mosquée en pleine prière du vendredi.

Il y a d’abord eu deux attentats commis par des kamikazes devant la grande mosquée.

Puis des hommes armés ont ouvert le feu sur ceux qui tentaient de fuir.

Sur une quinzaine d’hommes armés, quatre ont été tués par la foule en colère et les autres ont réussi à s’enfuir, a précisé la police.

Les violences de Boko Haram et leur répression par les forces de sécurité ont fait 13 000 morts et 1,5 million de déplacés depuis 2009.