« Aucune ambition de redevenir T1 »

Étienne Delangre veut être un entraîneur-adjoint impliqué, tout en restant à sa place. REPORTERS

Étienne Delangre, nouvel adjoint d’Ivan Vukomanovic, se dit extrêmement motivé à l’idée d’aider son ancien club.

Étienne Delangre sait ce qu’il veut… et ce qu’il vaut. C’est en tout cas l’image qu’il a renvoyée lors de sa conférence de presse de présentation, hier après-midi à l’Académie Robert-Louis-Dreyfus, quelques minutes après le premier entraînement auquel il a participé. Engagé par le Standard jusqu’au terme de la saison, notamment parce qu’il dispose de la Licence Pro, il souhaite aussi, et surtout, apporter son expérience «pour la préparation des entraînements ou la gestion du groupe». «L’analyse tactique est aussi un de mes points forts», glisse-t-il, avant d’ajouter: « Ivan (Vukomanovic) manque de vécu, mais il a des qualités. On fera sans doute des erreurs, mais ma motivation pour aider le club est extrême.»

Pour dissiper tout éventuel malentendu, l’ancien défenseur (51 ans) précise quant à son rôle au sein du staff: « Je n’ai aucune ambition de redevenir entraîneur principal. J’ai connu cette expérience en 2002 (à Charleroi). Cela n’a pas fonctionné et j’ai été déçu (NDLR: engagé en juillet, il avait été limogé en novembre, après onze matches). Un entraîneur francophone qui rebondit après une première expérience ratée, c’est compliqué.»

À l’époque, son adjoint, Khalid Kamara, ne l’a pas beaucoup aidé, à entendre Delangre, qui regrette encore aujourd’hui les moyens qui lui avaient été donnés: «Quand je vois que des joueurs de l’époque étaient titulaires à 18 ans, et qu’ils jouent aujourd’hui en P1, je confirme que le matériel mis à ma disposition n’était pas suffisant… »

De retour chez les Rouches, où il a joué de 1981 à 1992, l’ancien entraîneur de l’UR Namur ou Sprimont, veut d’abord prendre ses marques, mais a vu, de l’extérieur, un «groupe qui a du potentiel, qu’on a pu voir lors de certains matches, même si cette équipe est en reconstruction».

Sans rentrer dans les détails, «car je viens à peine d’arriver», Étienne Delangre a remarqué que «la première période à Rijeka a été plus qu’insuffisante au niveau mental». On dit souvent qu’il y a deux catégories d’adjoints: celui qui suit le mouvement, plutôt confident des joueurs et celui qui s’implique, qui n’hésite pas à donner son point de vue. Delangre fait partie de la deuxième catégorie. Cela pourrait aider Vuko.

Pro League

Classement
# MJ V D N B P
1 FC Bruges 29 21 1 7 58/14 70
2 La Gantoise 29 16 6 7 59/34 55
3 Charleroi 29 15 5 9 49/23 54
4 Antwerp 29 15 6 8 49/32 53
5 Standard 29 14 8 7 47/32 49
6 FC Malines 29 13 11 5 46/43 44
7 KRC Genk 29 13 11 5 45/42 44
8 Anderlecht 29 11 8 10 45/29 43
9 Zulte-Waregem 29 10 13 6 41/49 36
10 Mouscron 29 9 11 9 38/40 36
11 Courtrai 29 9 14 6 40/44 33
12 St-Trond 29 9 14 6 33/50 33
13 Eupen 29 8 15 6 28/51 30
14 Cercle Bruges 29 7 20 2 27/54 23
15 Ostende 29 6 19 4 29/58 22
16 Waasland-B. 29 5 19 5 21/60 20