Token met la techno en orbite

Si l’aphélie désigne le point de l’orbite elliptique d’un corps le plus éloigné du soleil, ce sont des cercles parfaits que dessinent les boucles collationnées sur Aphelion.

Certes, dans un brouillard opaque. Le 4/4, le beat sec et les textures sismiques s’y déploient dans une nuit sans lumière. Et donnent en une heure percussive harassante une imparable leçon de techno industrielle. Les coups de boutoirs lancinants de Ø [Phase], Lucy, Planetary Assault System, Inigo Kennedy, Surgeon ou James Ruskin prouvent surtout que l’étoile noire du label belge Token brille au moins autant que celle d’Osgut Ton, label du Berghain.

«Aphelion», Token/NEWS