article abonné offert

-

« On m’a dit que je méritais une deuxième étoile »

C’est lundi matin qu’il a appris la mauvaise nouvelle. «J’étais à Gand comme un couillon, invité par Michelin. C’est en arrivant sur place, en ouvrant le guide, que je me suis rendu compte que j’avais perdu mon étoile», explique Éric Martin, chef de la Maison Lemonnier à Lavaux-Sainte-Anne.