BELGIQUE -

Privatisation de la SNCB: «Il est temps que Jo Cornu change sa communication», selon les syndicats

Privatisation de la SNCB: «Il est temps que Jo Cornu change sa communication», selon les syndicats

Dans un courrier, publié par L’Echo, Jo Cornu indique qu’une privatisation de la société devra être envisagée si la SNCB ne parvient pas à contrôler ses dettes. BELGA

«Il est temps que Jo Cornu change la manière dont il communique», ont réagi ce jeudi après-midi les syndicats de la SNCB.

++ LIRE AUSSI: Jo Cornu évoque la perspective d’une privatisation de la SNCB ++

Ils regrettent qu’un courrier entre l’administrateur délégué de la compagnie de chemins de fer et les membres du comité de pilotage se soit immédiatement retrouvé dans la presse. Dans ce courrier, publié par L’Echo, Jo Cornu indique qu’une privatisation de la société devra être envisagée si la SNCB ne parvient pas à contrôler ses dettes.

«Nous avons reçu ce texte par mail avant-hier et par courrier ce jeudi matin seulement», a expliqué Michel Abdissi, responsable de la CGSP-Cheminots. «Sur le fond, nous sommes déçus car nous attendions des éclaircissements quant au statut des travailleurs et dans ce domaine, tout reste très vague», a-t-il ajouté.

«Les déclarations de Jo Cornu, qui agite le spectre de la faillite de la Sabena, sont les mêmes depuis le début. Nous savons que la situation est délicate. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il est important de mettre tout le monde autour de la table», a de son côté souligné Isabelle Bertrand, responsable de la CSC-Transcom.

«Il est temps que Jo Cornu arrête de communiquer de cette manière. Il est temps aussi que l’Etat définisse sa position et le rôle qu’il entend continuer à jouer dans la SNCB. En d’autres mots, il faut qu’il nous dise si on doit se préparer à une vente», a-t-elle encore déclaré.