LIÈGE -

Grèves tournantes : les syndicats mettront la province de Liège à l’arrêt

Grèves tournantes : les syndicats mettront la province de Liège à l’arrêt

Les syndicats ont annoncé qu’il fallait s’attendre à de fortes perturbations au niveau des transports en commun, des écoles, des administrations publiques, du secteur bancaire, des grandes galeries commerçantes et des entreprises. EdA

Blocage de zonings, de galeries commerçantes, d’entreprises, du transport, les syndicats annoncent qu’ils seront sur tous les fronts pour bloquer la province de Liège.

La province de Liège sera à l’arrêt lundi lors de la grève tournante, annoncent jeudi la CSC et la FGTB. L’activité économique tournera plus qu’au ralenti, avec le blocage de zonings, de galeries commerçantes, d’entreprises, du transport, etc.

«Nous ne faisons pas grève par plaisir, nous n’avons pas le choix, les moyens d’écoute sont inexistants. Le gouvernement a estimé qu’il pouvait choisir le restaurant, le menu, l’heure, tandis que nous pourrions seulement choisir la place à table», a regretté jeudi Jean-François Ramquet, secrétaire régional de la FGTB Liège-Huy-Waremme lors d’une conférence de presse pour annoncer la couleur quant à la grève tournante qui mobilisera la province de Liège lundi.

Les représentants de la CSC et de la FGTB, la CGSLB n’étant pas présente, ont annoncé qu’il fallait s’attendre à de fortes perturbations au niveau des transports en commun, des écoles, des administrations publiques, du secteur bancaire, des grandes galeries commerçantes et des entreprises.

Zonings bloqués

Des piquets seront notamment installés au niveau des principaux zonings liégeois, dont Herstal (Hauts-Sarts), Villers-le-Bouillet, Flémalle et le Sart-Tilman. L’aéroport de Liège, les intercommunales, ainsi que des entreprises comme Ikea, Ethias, AB InBev, Techspace Aero, la FN ou encore Derkenne-Couline seront à l’arrêt.

Ecoles touchées

«Toutes les écoles seront touchées à des degrés divers», a ajouté Jean-Marc Namotte, secrétaire fédéral de la CSC Liège-Huy-Waremme. «Il y aura des enseignants grévistes et les étudiants auront du mal à se rendre à l’école à cause des problèmes de mobilité.»

Les syndicats préviennent que la circulation sera difficile. La SNCB a déjà annoncé que de fortes perturbations étaient attendues. Les actions, prévues dans les provinces de Liège, Namur, Flandre orientale et Flandre occidentale, risquent, «de par leur répartition géographique et la configuration du réseau, de créer des perturbations qui pourraient avoir des répercussions aux niveaux national et international». Les provinces les plus touchées devraient être celles de Luxembourg, Liège, Namur, Brabant wallon, Flandre Orientale et Flandre Occidentale, indique la SNCB.

Concernant le trafic international, les usagers sont invités à visiter le site SNCB Europe, www.sncb-europe.com.