CYCLISME -

Astana suspend son équipe continentale après le nouveau cas de dopage

Astana suspend son équipe continentale après le nouveau cas de dopage

«Les gens doivent comprendre qu’il n’y a aucun lien entre Astana WorldTour et Astana Continental», tente de convaincre Vinokourov. Reporters / Imago Sport

Au lendemain de l’annonce du contrôle positif d’Artur Fedosseyev aux stéroïdes anabolisants, Alexandre Vinokourov a décidé de suspendre l’équipe Astana Continental «indéfiniment».

C’est le cinquième cas positif cette année recensé au sein de la formation kazakhe après les frères Iglinskiy, Ilya Davidenok et Victor Okichev. Ces deux derniers, comme Fedosseyev, font partie de l’équipe continentale (D3), constituée d’espoirs.

«Les gens doivent comprendre qu’il n’y a aucun lien entre Astana WorldTour (où évoluent notamment l’Italien Vincenzo Nibali, vainqueur du Tour de France) et Astana Continental», a plaidé l’ancien coureur cycliste et désormais manager, dans les colonnes de la Gazzetta dello Sport jeudi. «Tout ce que nous avons de commun, c’est le nom et le maillot».

«Ces jeunes sont fous, ils n’ont pas compris que le cyclisme n’a plus rien à voir avec le dopage. Cela doit être un signe pour la fédération qui doit se montrer plus ferme et, comme nous l’avons demandé à plusieurs reprises, elle doit plus contrôler ses coureurs.»

Une critique destinée à la Fédération kazahe, actuellement dirigée par Kairat Kelimbetov, mais bientôt aux commandes de Darkan Mangeldiev, un «grand ami» politique de Vinokourov, selon la Gazzetta dello Sport.