EUROPE -

Luxleaks: le Parlement européen rejette la motion de défiance de Le Pen et Farage

Luxleaks: le Parlement européen rejette la motion de défiance de Le Pen et Farage

La motion de défiance avait été déposée par des parlementaires eurosceptiques issus des rangs de Nigel Farage et de Marine Le Pen. Reporters / DPA

La motion de défiance contre la Commission Juncker a été rejetée au Parlement européen.

Le Parlement européen a rejeté ce jeudi par 461 voix contre 101 la motion de défiance contre la Commission Juncker, déposée par des députés europhobes au lendemain de l’affaire LuxLeaks. 88 députés se sont abstenus.

Une très large majorité du Parlement a donc maintenu son soutien dans la Commission en dépit des accusations lancées contre son président. Ce dernier est critiqué pour son rôle en tant qu’ancien Premier ministre du Luxembourg. Les informations dévoilées dans le cadre des Luxembourg Leaks ont en effet révélé l’ampleur des pratiques d’optimisation fiscale au Grand-Duché.

La motion de défiance avait été déposée par des parlementaires eurosceptiques issus des rangs de Nigel Farage et de Marine Le Pen. Ils n’avaient déjà pas donné leur confiance à Juncker, ni à sa Commission.

En juillet le Luxembourgeois avait recueilli personnellement le soutien de 422 députés (contre 250 contre et 47 abstentions). En octobre, son équipe complète avait obtenu une majorité similaire.

La motion votée jeudi était la neuvième motion de censure visant la Commission depuis l’élection du Parlement européen au suffrage universel direct en 1979. Seule la Commission du Luxembourgeois Jacques Santer a démissionné, dans le cadre d’une affaire de népotisme, avant même que les députés se prononcent.