SANTE -

Généralistes à Bruxelles: le patient néerlandophone «sera toujours reçu en néerlandais»

Généralistes à Bruxelles: le patient néerlandophone «sera toujours reçu en néerlandais»

(Illustration Reporters)

Le cercle des médecins généralistes néerlandophones de Bruxelles dément toute fusion avec son pendant francophone. La N-VA craignait que les néerlandophones ne soient plus reçus dans leur langue…

Le cercle des médecins généralistes néerlandophones de Bruxelles (BHAK) a démenti mercredi toute fusion avec son pendant francophone, la Fédération des Associations des Médecins Généralistes de Bruxelles (FAMGB). Même si une collaboration devait voir le jour, «le BHAK resterait une ASBL tout à fait autonome qui continuera à défendre les intérêts du patient néerlandophone et du médecin généraliste néerlandophone à Bruxelles», a indiqué l’organisation dans un communiqué.

Plus tôt dans la journée, la N-VA faisait part de sa crainte de voir les patients néerlandophones de Bruxelles ne plus être pris en charge en néerlandais par le service de garde. Un projet de fusion entre le cercle néerlandophone et son pendant francophone doit être discuté vendredi en assemblée générale extraordinaire.

BHAK souligne qu’il y aura un médecin néerlandophone de garde pendant les heures de garde officielles. «Sans quoi, le BHAK ne s’inscrirait plus dans un système de garde commun. Si la prestation pour les patients néerlandophones est menacée à l’avenir, le BHAK mettra fin à toute forme de collaboration.»