Perturbations sur les routes et le rail

Les trains ne devraient pas circuler en province de Namur ce lundi. BELGA

Ce lundi 1er décembre, la grève s’organise en province de Namur. FGTB et CSC se préparent à passer à l’action en front commun.

CSC et FGTB ont fait savoir hier qu’aucun des deux syndicats n’avait l’intention de bloquer les routes «pour le plaisir de gêner les citoyens, a précisé Luc Giltay, secrétaire régional adjoint de la FGTB. Ce qu’on veut, c’est enrayer l’activité économique. Mais on n’exclut pas les embarras de circulation.»

Quel moyen de transport faudra-t-il alors privilégier si on veut circuler en toute tranquillité dans la province de Namur ce lundi? A priori aucun. Le réseau routier risque en effet d’être saturé. La SNCB et le TEC sont d’ailleurs préparés à fonctionner au ralenti.

«Il est difficile de prévoir les perturbations à l’avance, surtout que les syndicats des cheminots sont organisés en districts et non pas en provinces, explique Nathalie Pierard, porte-parole de la SNCB. Mais peu de trains risquent de circuler sur Namur que ce soit pour les lignes reliées à Bruxelles, Dinant, Arlon ou Liège. Voir même aucun»

Pour s’informer en temps réel, la SNCB propose de suivre le fil des événements sur Twitter où des cartes devraient être actualisées en fonction des évolutions de la grève.

Même son de cloche du côté des bus namurois où il est également impossible de mesurer l’ampleur de la grève. «Si on se réfère à ce qui s’est passé dans la province du Luxembourg lundi dernier, le réseau risque d’être fortement perturbé», précise Nora Sli, porte-parole du TEC Namur-Luxembourg. Là aussi on précise qu’une mise à jour de la fluidité du réseau sera accessible sur le site www.infotec.be.