BRUXELLES -

Les étudiants liés aux arbres de La Plaine soumis à des astreintes de 100 euros

Les étudiants liés aux arbres de La Plaine soumis à des astreintes de 100 euros

Le comité «Sauver La Plaine» se revendique pacifique et s’inscrit en faux quant aux accusations de menaces verbales et de jets de pavés ainsi qu’au commentaire «nous frôlions l’émeute». Photos Comac ULB/Facebook

A la suite d’une requête unilatérale, le tribunal de première instance de Bruxelles a délivré une ordonnance autorisant la mobilisation des forces de l’ordre pour faire évacuer le site en travaux de La Plaine et soumettant les occupants à des astreintes de 100 euros par constatation de leur présence.

C’est ce qu’a indiqué ce jeudi Alicia Schmit, représentante de comité «Sauver La Plaine», après avoir pris connaissance de cette décision mercredi par des affiches placardées sur le chantier.

Le comité «Sauver La Plaine» se revendique pacifique et s’inscrit en faux quant aux accusations de menaces verbales et de jets de pavés ainsi qu’au commentaire «nous frôlions l’émeute» inscrit dans le rapport du 10 novembre.

Jean-Louis Mazy, administrateur d’Universalis Park, assure en réponse que ces faits constatés commis par des personnes non identifiées durant la nuit en question n’incriminent pas le comité. «Aujourd’hui, on parle uniquement de la réalisation de 10% du projet. Les 90% restant doivent encore être discutés dans le Plan particulier d’Affectation du Sol. On reste ouvert à la discussion que ce soit sur le type de logement ou sur la préservation de la biodiversité dans le parc.»

«Nous continuerons à mener des actions»

Alicia Schmit critique en l’occurrence le type de procédure, unilatérale plutôt qu’en référé, étant donné le coût d’une opposition à l’ordonnance estimée de 1000 à 2500 euros. «Notre décision n’a pas encore été prise, mais nous ne pensons pas faire opposition pour contester les astreintes faute d’argent. Nous continuerons à mener des actions sur le site universitaire de La Plaine.»

Une dizaine de personnes du comité s’enchaîneront symboliquement ce jeudi soir à 20h00 devant le conseil communal d’Ixelles pour appeler à une réaction des autorités publiques. Une manifestation sera organisée le samedi 29 novembre dès 13h30 de la maison communale d’Ixelles jusqu’au parlement bruxellois.

 


Nos dernières videos