Football

Le FC Liège et son histoire à l'honneur dans l'Avenir de ce jeudi

Le FC Liège et son histoire à l'honneur dans l'Avenir de ce jeudi

=

Le 26 novembre 1994, le rideau tombait sur Rocourt. Liège y jouait son tout dernier match. L'Avenir y consacre deux pages ce jeudi.

Pratiquement vingt ans jour pour jour. Un samedi soir, comme à l’accoutumée sur les hauteurs de Sainte-Walburge. Le Royal Club Liégeois (son appellation à l’époque) recevait le Cercle de Bruges. Dans un décor – brouillard menaçant, assistance clairsemée, spectacle insipide (0-0) - qui en plantait sournoisement un autre, plus dramatique celui-là.

«Ce match, c’était un peu la chronique d’une mort annoncée, résume Jean Cuypers, assis ce soir-là dans le voisinage d’un jeune entraîneur débutant, Daniel Boccar. Nous n’avions plus aucun soutien. On voyait de moins en moins les dirigeants. » Sur la pelouse, au cœur de la défense liégeoise, un Andrimontois de 19 ans, au gabarit colossal, avait rempli son devoir, aux côtés de monuments comme De Sart, Wégria, Milosevic, Giusto ou Varga.

« Celui-là, c’est un ancien de Liège »

De cette soirée, entrée a posteriori dans les annales du matricule 4, Christophe Verbeeren n’en garde pas un souvenir particulier. « Tout simplement parce qu’on s’attendait à rejouer la fois suivante dans notre stade, explique-t-il. On pressentait les problèmes mais personne n’avait annoncé ce match contre le Cercle comme le dernier joué à Rocourt. »

+ Découvrez deux pages sur le club du FC Liège dans L'Avenir Verviers et L'Avenir Luxembourg de ce jeudi avec de nombreux souvenirs, anecdotes et histoires de passionnés du FC Liège.