HANNUT

Des indices découverts sur les sacs contenant les vieilles chaussures

Les 70 big-bags contenant de vieilles chaussures devraient être enlevés ce mercredi. Des indices pourraient permettre d’identifier les pollueurs.

Pas moins de 70 mètres cubes de vieilles chaussures ont été découverts ce samedi entre le RAVeL et un chemin de remembrement (près de la rue de Landen), entre l’autoroute E40 et l’entrée de Hannut (L’Avenir Huy-Waremme de lundi).

Une enquête a été ouverte par la zone de police Hesbaye-Ouest. L’agent constatateur de la Ville se rendra, pour sa part, également sur place. «La police va notamment enquêter dans des magasins pour voir quelle filière utilise le type de sacs découverts. Là, il faudra identifier ceux qui traitent ou recyclent les chaussures usagées», explique le bourgmestre faisant fonction, Manu Douette.

Toujours est-il que l’enquête s’annonce complexe, même si plusieurs indices ont d’ores et déjà été découverts. «On a trouvé des noms de famille sur des sacs, ou encore des codes-barres. Cela nous permettra peut-être de remonter la filière.»

«Le dépôt sauvage devrait être enlevé ce mercredi, mais tout dépendra des disponibilités de nos ouvriers communaux», ajoute Manu Douette. «Tant qu’on n’a pas retrouvé l’auteur du dépôt, il nous incombe de nettoyer le site.»

Mais que faire de tous ces déchets une fois ramassés? «Nous comptons nous renseigner pour voir si quelqu’un pourrait nous reprendre les chaussures, afin de ne pas les évacuer en décharge. On va peut-être voir ce qui est bon ou moins bon, et demander à la Maison du cœur s’il y a moyen de faire quelque chose de toutes ces chaussures.»

Parce qu’évacuer l’ensemble des sacs coûterait entre 7 000 et 10 000 euros à la Ville de Hannut. «Une coquette somme dont on se passerait bien de débourser», conclut Manu Douette.