MONDE -

Intempéries en Italie: deux morts, l’armée intervient

Intempéries en Italie: deux morts, l’armée intervient

Selon le président de la région Ligurie, Claudio Burlando, il faudrait «débloquer immédiatement 150 à 200 millions d’euros pour redonner espoir» aux sinistrés. AFP

Une nouvelle vague d’intempéries s’est abattue depuis lundi soir sur le nord de l’Italie, faisant deux morts en Ligurie (nord-ouest), où l’armée a envoyé des troupes mardi pour aider les secouristes et les pompiers.

«Nous avons eu 200 millimètres de pluie en 12 heures sur un territoire déjà éprouvé» par d’autres fortes pluies récentes, a souligné le chef de la protection civile italienne Franco Gabrielli. Plusieurs communes situées à une vingtaine de kilomètres au sud de Gênes, chef-lieu de la région, ont été touchées par des glissements de terrain. Deux personnes âgées ont été retrouvées mortes disparues dans la zone, alors que des dizaines d’autres ont été secourues et évacuées.

Les deux personnes décédées, un couple de septuagénaire, ont été retrouvées près de leur maison qui a été frappée par un glissement de terrain. Le parquet de Gênes a ouvert une enquête pour homicide involontaire.

Selon le président de la région Ligurie, Claudio Burlando, il faudrait «débloquer immédiatement 150 à 200 millions d’euros pour redonner espoir» aux sinistrés.

Les intempéries ont également touché d’autres régions du pays, comme le Piémont, où le Lac Majeur a inondé des quartiers de Verbania et entraîné la fermeture de certaines écoles, et la Sardaigne, où de nombreux vols ont subi des retards. La protection civile prévoyait aussi pour mardi une situation difficile en Toscane.

La semaine dernière, plusieurs grandes villes, dont Rome, ont ordonné la fermeture des écoles en raison de risques d’inondations, tandis que la Sicile a vu passer un petit ouragan méditerranéen qui n’a provoqué que des dégâts matériels.