PLAINTES CONTRE LUPERTO -

Jean-Charles Luperto reconnaît avoir fréquenté l’aire de repos de Spy

Jean-Charles Luperto reconnaît avoir fréquenté l’aire de repos de Spy

L’aire d’autoroute de Spy est connue par la communauté homosexuelle pour être un lieu de rencontres.

Par l’intermédiaire de ses avocats, Jean-Charles Luperto reconnaît avoir fréquenté l’aire d’autoroute de Spy.

S’il conteste s’être exhibé en présence de qui que ce soit, qu’il soit majeur ou mineur, Jean-Charles Luperto a toutefois reconnu, par l’intermédiaire de ses avocats, avoir fréquenté l’aire d’autoroute de Spy (près de Namur) afin de faire des rencontres, l’endroit étant connu par la communauté homosexuelle comme un lieu de rencontres, rapportent mardi plusieurs médias. Le premier échevin de Sambreville, Denis Lisélélé, a pour sa part précisé qu’il n’était pas anormal que Jean-Charles Luperto, bourgmestre de Sambreville, et par ailleurs député wallon et président du parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, ne soit pas présent aux commémorations de l’Armistice dans sa ville.

«Si quelqu’un l’a vu dans une position ambiguë ou dans une position qui était critiquable et qui ne pouvait pas être vue, il en est extrêmement étonné», a commenté Me Preumont, avocat de Jean-Charles Luperto, dans le journal télévisé de la RTL-TVI.

 

Jean-Charles Luperto est soupçonné d’outrage public aux moeurs en présence de mineur(s) de moins de 16 ans. Il est toujours présumé innocent et n’est pas inculpé jusqu’à présent. Il se rendra à Namur jeudi pour être auditionné par les enquêteurs.

Certains médias ont mentionné l’absence de Jean-Charles Luperto aux commémorations du 11 novembre à Sambreville, soulignant qu’il se faisait discret à la suite de ces révélations. Le premier échevin de la commune, Denis Lisélélé, tient à mettre les choses au point. «Monsieur Luperto n’était pas absent aujourd’hui à cause de la situation. Monsieur Luperto n’a tout simplement jamais présidé les commémorations du 11 novembre à Sambreville. Il est toujours à Bruxelles dans le cadre de ses fonctions au parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles et c’est moi qui le fait chaque année depuis 2006.»

Denis Lisélélé ignore toujours si c’est lui qui sera désigné comme bourgmestre faisant fonction de Sambreville. Il avait été deuxième derrière Jean-Charles Luperto lors des dernières élections communales en termes de voix de préférence.