FOOTBALL -

Euro 2016 : quand Gareth Bale met la pression sur les Diables rouges

Euro 2016 : quand Gareth Bale met la pression sur les Diables rouges

Superstar de l’équipe du Pays de Galles qui affrontera la Belgique dimanche au stade Roi Baudouin en qualifications pour l’Euro 2016, Gareth Bale estime que la pression sera sur les épaules des Diables Rouges. AFP

Son pays de Galles a beau être en tête, Gareth Bale met clairement la pression sur les Diables. Pas innocent...

Superstar de l’équipe du pays de Galles qui affrontera la Belgique dimanche au stade Roi Baudouin en qualifications pour l’Euro 2016, Gareth Bale estime que la pression sera sur les épaules des Diables Rouges.

«Nous n’avons pas tellement la pression de gagner. La Belgique est 4e au classement FIFA, la pression est sur ses épaules», a déclaré Bale à la BBC.

C’est pourtant le pays de Galles qui est en tête du groupe B, avec 7 points sur 9. Les Diables pointent au 3e rang avec 4 points sur 6, après une victoire 6-0 contre Andorre et un partage 1-1 en Bosnie.

«Nous allons donner le meilleur»

«Nous savons que ce sera un match difficile dimanche, mais nous nous en réjouissons. Nous allons donner le meilleur», poursuit Bale, qui, blessé, n’était pas présent en octobre 2013 lors du dernier Belgique - pays de Galles. Les Diables, qui venaient de décrocher quelques jours plus tôt en Croatie leur qualification pour le Mondial 2014, avaient fait 1-1 face aux Gallois dans leur dernier match de qualifications pour la Coupe du monde au Brésil.

«Honneur ultime»

«Nous avons signé un bon résultat la dernière fois que nous avons affronté la Belgique en déplacement», selon Bale. «Nous voulons faire la même chose dimanche. La mentalité dans le vestiaire est bonne. Cela fait cinq ou six ans que nous jouons ensemble et nous nous connaissons. Nous sommes parvenus à bien débuter la campagne (1-2 à Andorre), c’est important. Nous avons ensuite gagné un match (2-1 contre Chypre)) et fait un match nul (0-0 contre la Bosnie). Ce sont de bons résultats, surtout que nous avons joué à 10 contre Chypre», ajoute le joueur du Real Madrid, qui considère comme un «honneur ultime» le fait de défendre les couleurs de son pays.