Malaise à l'athénée Campin à Tournai: plainte de Mme Milquet après un faux en écriture

La ministre de l'Enseignement au sein de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Joëlle Milquet (cdH) et la direction de l'athénée Campin à Tournai ont déposé une plainte contre X pour usurpation d'identité suite à une lettre dénonçant les ingérences répétées de l'ancienne proviseure, engagée au sein du cabinet de Rudy Demotte (PS) après les élections, dans les affaires de son ex-école, a-t-on appris vendredi.

Le député Jean-Luc Crucke (MR) compte les rejoindre, a-t-il indiqué.

Le député frasnois s'est inquiété d'un certain malaise au sein de l'établissement scolaire tournaisien. Il a été informé du fait que l'ancienne proviseure, engagée par le ministre-président francophone Rudy Demotte lors de la composition de son cabinet, s'ingérait régulièrement dans les affaires internes de l'athénée Robert Campin, ce qui pertubait la nouvelle direction. Il a affirmé avoir été informé de manoeuvres visant à déstabiliser la nouvelle préfète.

Selon le ministre de l'Aide à la Jeunesse, des Maisons de justice et de la Promotion de Bruxelles, Rachid Madrane (PS), qui a répondu vendredi à une question en commission du parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles à la place de la ministre de l'Enseignement, cette dernière a été informée par une copie de lettre signée par la proviseure dénonçant l'ingérence répétée de son ex-cheffe d'établissement dans les affaires de l'école.

"En réalité, il s'agit d'un faux grossièrement réalisé. La proviseure a déposé plainte au motif d'usurpation de son identité, d'atteinte à son honneur et à son intégrité", a répondu le ministre.

"Je compte les rejoindre. On ne peut pas jouer impunément avec la représentation parlementaire et encore moins avec la représentation de la ministre de l'Enseignement", s'est insurgé M. Crucke.

Il semblerait que tout soit rentré dans l'ordre et que le passage de témoin se soit fait dans les règles de l'art.

# Belga context View full context on [BelgaBox]