MOBILITÉ -

SNCB: la survie de lignes rurales wallonnes menacée

SNCB: la survie de lignes rurales wallonnes menacée

(Photo d’illustration) EdA

Infrabel plancherait sur la fermeture de plusieurs lignes rurales wallonnes. Objectif économies...

Selon le syndicat CSC Transcom, Infrabel, le gestionnaire de l’infrastructure ferroviaire, aurait proposé dans une note interne, à la ministre de la Mobilité, Jacqueline Galant, la fermeture de plusieurs lignes rurales en Wallonie pour faire des économies.

Selon la CSC Transcom, la ligne 42 (Rivage, Gouvy vers Luxembourg), la ligne 43 (Liège à Marloie/Jemelle) et la ligne 44 (Spa-Géronstère) pourraient être fermées. «Parmi les autres mesures préconisées par Infrabel, citons aussi l’arrêt de la construction du centre logistique d’infrastructure de Trois-Ponts», souligne encore le syndicat dans un communiqué.

«Fermer ces lignes représentera une perte de mobilité pour toutes les personnes qui les empruntent. Etudiants ou navetteurs, ils sont pourtant nombreux à les utiliser», expliquent Marc Eyen et Anne-Sophie Englebert, permanents Liège/Verviers et Luxembourg CSC Transcom. «Et cette proposition, en plus, est en totale contradiction avec les dires de la ministre de la mobilité. Jacqueline Galant a, en effet, déclaré qu’on ne toucherait pas aux lignes rurales!»