TRIBUNAL CORRECTIONNEL -

Un Stoumontois condamné à dix ans pour avoir violé sa fille durant de nombreuses années

Un Stoumontois condamné à dix ans pour avoir violé sa fille durant de nombreuses années

Le tribunal n’a pas prononcé de mise à disposition du tribunal d’application des peines. Sebastian Duda - Fotolia

Le tribunal correctionnel de Verviers a condamné vendredi un Stoumontois de 49 ans à une peine ferme de dix ans pour viols et attentat à la pudeur sur ses filles. L’ainée a été violée dès l’âge de 8 ans et les faits se sont produits jusqu’au-delà de sa majorité.

Le tribunal a stigmatisé la longueur de la période infractionnel et le caractère récurrent du comportement délictueux du prévenu mais aussi le traumatisme occasionné à ses victimes. Le tribunal a aussi pointé la faible remise en cause du prévenu qui a qualifié de «boulette » des viols répétés durant plus de 10 ans soit à partir de 1999 alors que la victime était âgée de 8 ans.

Les faits ont débuté peu de temps après que la gamine, malade, n’ait interrompu un rapport intime de ses parents. Le père avait alors exigé de sa fille qu’elle assiste à la scène pour voir «comment on fait l’amour à sa mère ».

Peu de temps après cette scène traumatisante, le père a demandé des strip-teases à sa fille. Il en profitait pour se masturber et lui demandait qu’elle lui urine dessus. Des viols répétés, à la fréquence d’une fois par semaine, sont aussi devenus monnaie courante.

Le prévenu, en détention depuis juin, avait reconnu les attentats à la pudeur et des relations sexuelles dès l’âge de 16 ans seulement.

Il est aussi ressorti du dossier que l’emprise du père sur sa fille était telle que ses relations avec ses petits copains étaient perturbées. Elle a encore été violée par son père alors qu’elle avait plus de 20 ans. Les experts parlaient de manipulation perverse du prévenu qui avait également essayé d’abuser de sa cadette mais celle-ci a repoussé ses avances.