MONDE -

Le Navy Seal qui dit avoir tué Ben Laden menacé de mort par des djihadistes

Le Navy Seal qui dit avoir tué Ben Laden menacé de mort par des djihadistes

(Photo prétexte) AFP

Un ancien soldat des Navy Seals a affirmé publiquement qu’il était celui qui avait tué Oussama Ben Laden, s’attirant immédiatement des menaces de mort de djihadistes.

Robert O’Neill, 38 ans, a affirmé jeudi au Washington Post qu’il avait tué, d’une balle en pleine tête, le chef d’Al-Qaïda le 2 mai 2011 lors d’un raid héliporté à Abbottabad, au Pakistan. Des djihadistes ont aussitôt lancé des menaces de mort contre lui, a révélé SITE qui surveille les sites web et médias utilisés par les djihadistes. Des photos d’O’Neill accompagnées de messages en arabe et en anglais appelant des loups solitaires à venger la mort du chef d’Al-Qaïda, ont été diffusées sur Twitter et sur le forum des djihadistes al-Minbar, a indiqué SITE.

L’un d’entre eux écrit par exemple en arabe: «Nous enverrons aux loups solitaires en Amérique la photo de ce Robert O’Neill qui a tué Cheikh Ousama ben Laden…».

L’ancien soldat d’élite a indiqué au quotidien avoir décidé de donner son nom après une fuite orchestrée par SOFREP, un site internet d’anciens Seals. Cette fuite était elle-même une réponse de protestation à la diffusion sur Fox News les 11 et 12 novembre, du documentaire intitulé «The Man who Killed Usama ben Laden» («L’homme qui a tué Oussama ben Laden») dans lequel il se dévoile.

Les Navy Seals sont normalement tenus de conserver le secret le plus strict sur leurs missions. Le chef des Navy Seals, le contre-amiral Brian Losey, a adressé en début de semaine un sévère avertissement à ceux qui violent la tradition du secret de cette force.