Le buteur liégeois de la soirée n’avait pas perdu sa lucidité en analysant la défaite. «Il faut avouer que Séville était un cran au-dessus, concédait Paulo Mpoku.

Nous sommes toujours en phase de reconstruction. Tout ne va pas encore super-bien mais c’est une défaite encourageante.» Paul-José regrettait le but «un peu chanceux» tombé juste avant le repos. «Sans ça, les choses auraient pu être différentes, enchaînait-il. En 2e période, on n’aplus essayé de jouer comme en 1re mais Séville faisait très mal en contre et sur phases arrêtées. On était prévu mais on a parfois péché par manque de communication, comme moi et Laurent sur leur 3e but. Tout le monde est mort car on a tout donné. Il faut déjà penser à Genk, un match très important où on devra donner la même chose.»