EUROPA LEAGUE - Groupe B

Refaelov hisse le Club seul en tête

Refaelov hisse le Club seul en tête

Malade et forfait contre Charleroi, Lior Refaelov a affolé le compteur dans la capitale danoise. BELGA

Assistance: 15 000.

Arbitre: M. Gräf (All).

Cartes jaunes: Amartey, Meunier, M. Jorgensen, De Ridder, Delaney.

Buts: Refaelov (0-3, 7e, 30e et 36e); Vormer (0-4, 60e);

FC COPENHAGUE: Andersen, Högli, Bengtsson (62e Toutouh), Antonsson, M. Jorgensen, Claudemir, Kacaniklic, Amartey (46e Delaney), Gislason, N. Jorgensen (36e Amankwaa), De Ridder.

FC BRUGES: Ryan, Meunier, Duarte, Mechele, De fauw, Vormer, Simons, Vazquez (65e Menegazzo), Gedoz (76e Sobota), De Sutter (46e Castillo), Refaelov.

En s’imposant largement au Park Stadion de Copenhague, les Brugeois ont fait un pas de géant vers la qualification pour les 1/16 de finale de l’Europa League. Ils comptent dorénavant quatre points d’avance sur leur victime d’un soir. En outre, ils profitent de l’inattendu faux-pas du Torino à Helsinki (2-1) pour prendre seuls la première place du groupe B.

Du coup, les hommes de Michel Preud’homme pourraient être assurés de passer l’hiver européen bien au chaud plus tôt que prévu, soit le 27 novembre prochain en Italie.

Si le Club avait dû patienter jusqu’aux arrêts de jeu à l’aller pour trouver l’ouverture dans l’arrière-garde danoise, il ne lui a par contre fallu que sept petites minutes, hier soir, pour déflorer la marque. Une action amorcée par De fauw (qui remplaçait au pied levé le malade De Bock) était prolongée par Gedoz dans la foulée de Refaelov qui trompait Andersen d’un envoi croisé.

Absent dimanche dernier à Charleroi pour des problèmes gastriques, l’Israélien avait visiblement retrouvé la plénitude de ses moyens ce jeudi, puisqu’il affolait le marquoir avant la mi-temps. Il signait le hat-trick parfait en plantant deux nouvelles splendides roses, à chaque fois sur service de De Sutter.

Ce large avantage était d’autant plus mérité au repos que Vazquez avait entre-temps frappé le poteau du gardien danois et que ce dernier avait aussi sauvé les meubles au-devant de Gedoz. De leur côté, les hommes de Stale Solbakken prouvaient une nouvelle fois qu’ils éprouvent décidément les pires difficultés du monde à faire le jeu.

Ce qui se confirmait à la reprise. Car la bande à Simons (qui fêtait pour l’occasion son 300e match officiel pour le Club) tuait tout suspense avant même l’heure via Vormer (sa première réalisation depuis son arrivée dans la Venise du nord), à la suite d’un assist du rentrant Castillo.

Les carottes définitivement carbonisées, les Brugeois n’insistaient plus par la suite et se contentaient de préparer leur rendez-vous de ce dimanche en compétition domestique contre Westerlo. Au regard de leur prestation pétillante dans la capitale danoise, tout autre résultat qu’un succès serait synonyme de terrible contre-performance...