CHANSON

Aux quatre coins de Paris avec Zaz

La chanteuse française qui vend le plus de disques est de retour avec un album de reprises de chansons consacrées à Paris.

Elle avait promis de prendre une année sabbatique. Mais elle n’a pas tenu le coup. Zaz est donc de retour, avec un album de reprises – c’est décidément très à la mode – de chansons consacrées à Paris, ville lumière où sa carrière a vraiment débuté. Un album qui va sans doute de nouveau donner du grain à moudre à ses détracteurs (lire ci-contre), mais qui s’annonce comme un nouveau succès pour l’une des plus grandes vendeuses d’albums en France, qui mène aussi une carrière internationale avec des succès en Allemagne, en Russie, en Chine…

Avec Quincy Jones

L’idée de cet album est venue alors que son public lui demandait un album de reprises de chansons anciennes, et notamment de titres d’Édith Piaf, avec qui certains n’arrêtent pas de la comparer. Elle a eu l’intelligence de ne pas les écouter pour se plonger plutôt dans le répertoire de chansons qui évoquent Paris. Elle a aussi eu l’honneur de travailler sur trois titres avec Quincy Jones, producteur aux 27 Grammies, rien que ça! «Quand on s’est rencontrés, on ne se comprenait pas trop mais finalement on parle la même langue. Ça passe à travers l’énergie, l’émotion et le regard. Ce qui m’a touchée, c’est l’enthousiasme de ces mecs […] qui restent de grands enfants malgré toute leur carrière», a-t-elle confié à nos collègues de Métro en France.

De Joe Dassinà Marie-Paule Belle

Parmi les 13 titres choisis, on retrouve certaines évidences – Champs-Élysées de Joe Dassin (le nouveau single), À Paris d’Yves Montand (dans une version a cappella), La romance de Paris en duo avec Thomas Dutronc – mais aussi des titres moins connus, comme le très humoristique La Parisienne de Marie-Paule Belle. Zaz s’offre un duo avec Charles Aznavour sur J’aime Paris au mois de mai: «Zaz est née populaire, capable de tout chanter, elle vous prend aux tripes et va aussi loin qu’elle peut aller et ira encore plus loin. Elle a déjà une carrière particulière, un suivi, un nom au-delà de nos frontières, c’est la première chez nous depuis longtemps, éminemment populaire.»

L’intensité, c’est peut-être ce qui ressort le plus de cet album, puisque Zaz est entourée pour la première fois par un Big band. On sent que la chanteuse s’est fait plaisir à interpréter tous ces titres. Reste à voir si cet enthousiasme sera communicatif et si le public n’est pas lassé par les reprises…

«Paris», Warner.