(Belga) Les forces kurdes contrôlent la majeure partie de la ville de Kobané à la frontière syro-turque, et les jihadistes du groupe Etat islamique n'ont pas réussi à progresser sur le terrain ces derniers jours, a affirmé mardi le Pentagone.

La situation reste "fragile" mais pour le moment les forces kurdes --récemment réapprovisionnées en armes, munitions et médicaments par des parachutages américains-- tiennent bon et les assauts des jihadistes sont freinés par les frappes aériennes de la coalition, a expliqué le porte-parole du département de la Défense, l'amiral John Kirby, lors d'un point de presse. "La situation à Kobané reste fragile, mais nous estimons que la majeure partie de la ville est sous le contrôle des Kurdes", a-t-il dit. "Pour autant, les forces du groupe Etat islamique continuent de la menacer", avec d'importants groupes de combattants dans certaines parties de la ville, a-t-il ajouté. "L'Etat islamique n'a pas progressé à Kobané ces derniers jours", mais "cela peut changer". La ville syrienne de Kobané, qui se trouve tout près de la frontière turque, semblait en passe de tomber aux mains des jihadistes extrémistes quand les Etats-Unis et quelques alliés arabes ont multiplié les frappes aériennes, parfois plus d'une vingtaine par jour. Les Etats-Unis estiment avoir tué plusieurs centaines de combattants de l'EI grâce à ces frappes. (Belga)