Privés de pont depuis 2002, les habitants de Tongre-Notre-Dame et de Ladeuze devront néanmoins encore patienter quelque temps avant de passer d’une rive à l’autre.