GELBRESSÉE

Accident d’avion à Gelbressée : le rapport d’expertise judiciaire remis entre les mains de la justice namuroise

Accident d’avion à Gelbressée : le rapport d’expertise judiciaire remis entre les mains de la justice namuroise

Eda - Florent Marot

Le rapport d’expertise judiciaire sur les circonstances de l’accident de l’avion Pilatus PC-6 a été remis lundi soir à la justice et sera formellement déposé au dossier d’instruction mercredi, a révélé mardi Vincent Macq, le procureur du roi de Namur.

Il s’agit d’une avancée considérable car les familles des victimes, constituées parties civiles, pourront avoir accès au dossier.

«Chacun se fera son point de vue et je suppose que des devoirs complémentaires seront demandés», a commenté le procureur du roi qui a d’ores et déjà annoncé qu’il ne communiquerait pas sur le contenu de ce rapport d’expertise préférant en réserver la primeur aux premiers concernés. Un expert en aéronautique avait été requis par le parquet de Namur pour réaliser ce rapport sur l’accident qui a provoqué la mort de dix parachutistes et de leur pilote le 19 octobre 2013 à Gelbressée.

Celui-ci a travaillé de façon rapprochée avec les experts de l’Air Accident Investigation Unit (AAIU) du SPF Mobilité et Transport qui ont réalisé en parallèle un rapport intermédiaire. Ce dernier décrit les actes qui ont été posés, il émet des recommandations mais aucune conclusion et ne pointe aucun responsable. Disponible sur le site du SPF Mobilité et Transport, il indique notamment que «vu le volume de l’activité et du danger potentiel pour les occupants des avions concernés, l’AAIU recommande à la Belgian Civil Aviation Authority, aussi connue sous le nom de Direction générale du transport aérien, de revoir les exigences réglementaires concernant l’activité des sauts en parachute afin d’augmenter la sécurité de cette activité à un niveau acceptable».

D’après RTL, qui évoque dans son journal télévisé ce rapport intermédiaire, l’organisme qui gère l’aviation civile a répondu à cette recommandation en préparant pour les clubs de parachutisme une liste de procédures à respecter pour éviter les accidents. L’organisme s’inspire d’une réglementation européenne qui sera effective en Belgique en avril 2015, deux ans avant la date limite d’entrée en vigueur. Ces nouvelles mesures de sécurité seront présentées fin 2014.