NAMUR

Une bagarre ayant entraîné la mort d’un quadragénaire reconstituée lundi soir à Jambes

La bagarre ayant entraîné le décès d’un quadragénaire boulevard de la Meuse à Jambes la nuit du 11 au 12 septembre a été reconstituée lundi soir, a indiqué la substitute du procureur du Roi de Namur. La victime, qui était tombée à l’eau et avait le visage et des parties du corps tuméfiés, est décédée quelques jours plus tard. Son sauveur, interpellé cette nuit-là, serait son agresseur.

De nombreuses personnes ont pris part à cette reconstitution de plusieurs heures: le SMUR, les pompiers intervenus sur place, un plongeur jouant le rôle de la victime, les enquêteurs, etc.

«On essaie toujours de comprendre les circonstances. L’auteur présumé avait d’abord été inculpé pour coups et blessures avec incapacité de travail vu que la victime était dans le coma. Les poursuites devraient être requalifiées en coups et blessures ayant entraîné la mort sans intention de la donner ou en intention criminelle», explique-t-on au parquet.

Les deux hommes se connaissaient de vue. Ils étaient dans un café à Jambes et une dispute aurait éclaté.

«L’agresseur présumé est l’homme qui a appelé les services de secours et qui a maintenu la tête de la victime hors de l’eau», ajoute la substitute.

Sa détention a été confirmée pour un mois le 14 octobre. Ce Jambois de 45 ans comparaîtra à nouveau devant la chambre du conseil à la mi-novembre. «Si la qualification des faits est modifiée, la confirmation sera d’un mois en cas de dossier correctionnel ou de trois mois si le dossier devient criminel», précise-t-elle.