FRANCE

L’anesthésiste belge inculpée en France avait été licenciée du CHR de Soignies

L’anesthésiste belge inculpée en France avait été licenciée du CHR de Soignies

Photo d’illustration EdA - Florent Marot

L’anesthésiste belge, soupçonnée d’une erreur médicale en France, qui a conduit au décès d’une jeune mère, avait travaillé au CHR de Soignies. Selon certains médias, elle avait avoué avoir bu le jour du drame.

Helga Wauters,l’anesthésiste belge de 45 ans inculpée en Francele 16 octobre dernier après le décès d’une jeune patiente dans une maternité d’Orthez, avait travaillé en 2012-2013 au CHR de la Haute-Senne à Soignies où elle avait été licenciée pour un «comportement qui posait interrogation», a indiqué le direction de l’hôpital, confirmant une information de Sudpresse.

Helga Wauters avait travaillé pendant une courte période au CHR de la Haute-Senne à Soignies avant d’en être licenciée pour «comportement paradoxal». «Elle avait été engagée en décembre 2012 au CHR et avait été licenciée en février 2013 pour un comportement qui posait interrogation», a indiqué le docteur Didier Delval, directeur du CHR sonégien.

«A son engagement, elle montrait un profil de carrière hospitalière classique. Dès que son comportement peu habituel a été révélé, nous l’avons convoquée mais elle ne s’est pas présentée. Son licenciement a été immédiat.»

L’anesthésiste belge a été inculpée en France le 16 octobre dernier après le décès fin septembre d’une jeune patiente de la maternité d’Orthez.

Selon Sudpresse qui cite L’Express, elle avait avoué avoir été sous l’influence de l’alcool lors de la césarienne qui a conduit au décès de la jeune maman. Helga Wauters a été placée en détention provisoire pour homicide involontaire aggravé.