FAMILLE

Le raccourcissement du séjour en maternité envisageable avec un bon suivi à domicile

Le raccourcissement du séjour en maternité envisageable avec un bon suivi à domicile

(Illustration) AFP

Le raccourcissement de la durée du séjour en maternité après un accouchement, évoqué dans la proposition de budget des soins de santé du gouvernement, est possible en Belgique mais cela implique une réorganisation fondamentale des soins postnatals.

En se basant sur l’avis des mères, des acteurs de terrain et sur l’exemple de quelques pays pionniers, le Centre Fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE) propose de repenser l’ensemble de la période «grossesse et après-naissance» comme une continuité et de recentrer le suivi postnatal sur le domicile. Il préconise également de développer des initiatives de soutien des parents dans leur nouveau rôle, avec une attention particulière pour les familles vulnérables.

Pour les accouchements sans complication, la durée de séjour en Belgique dépasse légèrement 4 jours contre 3 jours en moyenne dans les pays de l’OCDE. Les plus courts séjours s’observent au Royaume-Uni où ils sont en moyenne d’un jour et demi. «Après la naissance, le centre de gravité de la prise en charge doit revenir vers le domicile et non plus rester focalisé sur l’hôpital», commente le KCE.

Une nouvelle structure de financement s’avère nécessaire afin que les moyens libérés par un raccourcissement du séjour hospitalier puissent être réaffectés à d’autres formes d’organisation des soins, ajoute le centre fédéral.

«Faire reposer davantage les soins postnatals intégrés sur le domicile, et moins sur la structure hospitalière permet non seulement d’en améliorer la qualité mais aussi d’en réduire les coûts», conclut le KCE.