VERVIERS - Tribunal correctionnel de Charleroi

Attouchements sur Chris Bieber : 1 an de prison

Attouchements sur Chris Bieber : 1 an de prison

Chris Bieber, le sosie de Justin Bieber. EdA

Le Verviétois Christopher Hagelstein, alias Chris Bieber, sosie de Justin Bieber, avait déposé plainte pour attouchements.

Le tribunal correctionnel de Charleroi a condamné ce mardi Pascal V. à un an de prison ferme pour incitation à la débauche et pour attentats à la pudeur sur un sosie de Justin Bieber, le Verviétois Christopher Hagelstein, mineur à l’époque des faits. Le prévenu, qui s’était présenté comme producteur, avait admis avoir «dragué» la victime.

En avril 2011, un mineur de 17 ans, sosie de Justin Bieber, déposait plainte pour attentats à la pudeur contre Pascal V. Ce Carolo l’avait rencontré dans le cadre d’une ASBL de soutien aux jeunes artistes et l’avait aidé à lancer sa «carrière» en déclarant être producteur.

À la suite d’une séance de dédicaces, le prévenu avait ramené le jeune homme chez lui. Selon le parquet, Pascal V. aurait caressé la jambe du mineur qui l’aurait repoussé. Il l’aurait ensuite massé dans le lit au moment d’aller dormir, mais aurait à nouveau été éconduit. Le jeune homme l’aurait encore rejeté, le lendemain matin, lorsqu’il lui a caressé les fesses. Pascal V. aurait enfin proposé de se masturber devant lui. Selon le jeune homme, le prévenu lui aurait interdit de parler de cette affaire sous peine de «briser sa carrière».

Selon le parquet, deux autres conversations scabreuses avec des mineurs ont été retrouvées sur le PC du prévenu, ce qui lui a valu d’être également poursuivi pour incitation à la débauche. Vu les antécédents de Pascal V., déjà condamné pour attentats à la pudeur sur mineur, le magistrat avait requis une peine de deux ans de prison ferme.

Me Hordies, conseil du prévenu, avait sollicité l’acquittement de son client. D’une part, les destinataires des conversations sur MSN n’ont pas été identifiés et rien ne prouve qu’ils étaient mineurs. D’autre part, Pascal V. reconnaissait avoir «dragué lourdement» le sosie de Justin Bieber mais niait toute violence ou menace. Il n’aurait fait que répondre aux incitations du mineur qui aurait joué sur sa bisexualité.

Mardi, le tribunal a toutefois estimé que rien ne permettait de mettre en doute la déclaration de la victime et que le prévenu lui-même avait avoué «avoir cédé à la tentation». Vu ses antécédents et le rapport d’expertise qui fait état de traits «borderline», Pascal V. a écopé d’une peine d’un an de prison ferme.