Fake-similé

L'"arbre" controversé de Paris sera le sapin de Noël de la Grand-Place de Bruxelles

L'"arbre" controversé de Paris sera le sapin de Noël de la Grand-Place de Bruxelles

Signé Paul McCarthy, cet arbre stylisé, très critiqué par les intégristes catholiques français, ravira le public bruxellois par ses formes audacieuses durant toute la durée des fêtes de fin d'année. Belga

Bruxelles vole au secours de l'oeuvre controversée de Paul Mc Carthy, vandalisée à Paris par des intégristes catholiques pour sa ressemblance présumée avec un sextoy. Il servira de sapin de Noël géant durant les fêtes, sur la Grand Place de Bruxelles .

"Mon beau sapin, roi des forêts", dit la chanson.
Justement, il était peut-être temps de changer un peu la formule. Deux ans après une première expérience de sapin électronique qui avait ravi le public local, la Ville de Bruxelles va à nouveau innover de façon spectaculaire, misant sur une lassitude à l'égard du sempiternel sapin ardennais.

Et justement, il se trouve qu'à Paris, depuis près d'une semaine, a été édifiée une oeuvre du grand artiste américain Paul McCarthy, 69 ans (volontiers provocateur, il est vrai), sur la célèbre place Vendôme.

Une stucture gonflable de couleur verte, baptisée "Tree" ("Arbre") et qui a l'allure d'un sapin stylisé.

D'un certains point de vue, en réalité, puisque pour d 'autres spectateurs, plus pointus, le sapin de McCarthy ressemble surtout à un sextoy géant, voire même, selon divers spécialistes, à un plug anal.

Rapidement donc, l'oeuvre a trouvé des détracteurs, irritant en particulier le groupe catholique intégriste "printemps français".

Plusieurs incidents ont d'ailleurs suivi l'installation de l'oeuvre : l'artiste lui-même a été frappé par un inconnu, cependant que l'oeuvre  a fait l'objet de dégradations durant la nuit de vendredi à samedi dernier (des vandales ont détruit les câbles et provoqué l'écroulement de la statue).

Qu'importe ! La Fédération Wallonie-Bruxelles, terre de tolérance et de créativité culturelle, a voulu tendre la main à l'artiste américain. Elle a proposé de transporter son sapin gonflable de Paris jusqu'à la Grand-Place de Bruxelles, capitale d'un pays réputé comme un des plus libertins d'Europe.

Un écrin idéal pour ce sextoy que des milliers de touristes pourront admirer et qui fera la fierté de la population bruxelloise.

Tant le bourgmestre Yvan Mayeur que le président de la région de Bruxelles-Capitale Rudi Vervoort, tous les deux grands fans des statuettes trash de Paul McCarthy, on fait part de leur enthousiasme pour cette création, perçue comme un message à la fois de tradition et d'ouverture.

Plug TV parle de retransmettre l'installation de l'oeuvre en direct.

Voilà donc un sapin de Noël qui risque de rester dans les annales. A moins qu'un groupe intégriste catholique "Hiver belge" ne vienne gâcher la fête !